La caféine : le stimulant le plus consommé au monde

Bon nombre de gens disent qu’ils ne peuvent pas bien commencer leur journée sans un café. Et ils déclarent se sentir mieux dès qu’ils en ont pris une tasse. Chaque jour, ils en consomment pour donner de l’énergie, tonifier le corps ou l’intellect dans les moments de baisse de régime. La consommation de produits  ou d’aliments contenant de la caféine peut apporter à la fois des avantages et des inconvénients.

Qu’entend-on par caféine ?

La caféine est un alcaloïde du café aux propriétés stimulantes qui, à petites doses, produit des effets intéressants sur notre organisme. Elle est connue sous les noms scientifiques de 1, 3,7-triméthylxanthine ou méthylthéobromine, qui sont très solubles dans l’eau. Elle est inodore et a un goût très acide.

Les sources de caféine

D’origine naturelle, la caféine est  présente dans les graines de café, le thé, la noix de kola, le guarana, le maté. On en consomme à travers les produits à base de cacao notamment le chocolat. La teneur en caféine de ce dernier  est généralement moins de 10mg. Par contre, plus le chocolat est foncé, plus le taux de caféine est élevé. À cette liste s’ajoutent les boissons énergétiques, les boissons gazeuses et certains médicaments contre les maux de tête.

Cependant, ce stimulant sournois se retrouve dans des produits inattendus comme les dragées, les gaufres, les guimauves, les graines de tournesol. On peut aussi le trouver dans certains types de sirops, les chewing-gums et même les crèmes glacées ou autres collations.

La quantité recommandée sur la consommation de caféine

La dose maximale de caféine conseillée est de 400-450 mg par jour et par type de boisson. C’est à peu près l’équivalent de 2 tasses de café pour ne pas provoquer d’effets indésirables. En effet, l’addiction serait située à 600mg par jour.

Pour les enfants de 10 à 12 ans, la limite maximale est de 85mg par jour, correspondant à une à deux canettes de cola. Le seuil recommandé pour les enfants de 4 à 6 ans est d’environ 45 mg, soit l’équivalent d’une canette de 355ml de cola régulier. À noter que les enfants seraient particulièrement vulnérables aux effets de la caféine. L’on doit donc évaluer l’apport recommandé aux enfants et adolescents en fonction de leur poids corporel.

Pour les femmes enceintes ou qui allaitent ou qui planifient une grossesse, la quantité suggérée est de 300mg par jour. C’est l’équivalent de 2 tasses de café de 8 onces, soit 237ml.

Zoom sur les côtés positifs de la caféine

À dose raisonnable, ce psychoactif réputé présente des effets plutôt bénéfiques pour la santé. On estime que 250 mg de caféine par jour, soit environ 2 à 3 tasses aide à accroître la vigilance et le temps de réaction en réveillant le cerveau. Son effet est néanmoins restreint au maintien de l’attention, et non à l’optimisation de la mémoire ou du raisonnement.

Elle intervient sur l’endurance et permet une meilleure coordination ainsi qu’une meilleure digestion tout en réduisant le stress. La caféine peut booster la concentration et la motivation.

Ce stimulant agit sur le cerveau et le système nerveux participant ainsi au soulagement de la fatigue, des maux de tête. Elle contribue à diminuer le risque de calculs biliaires par le simple fait qu’elle aide la vésicule biliaire à se vider d’éventuels calculs.

Appliqué sur la peau, cet élément absorbe les rayons ultraviolets, agissant comme un écran solaire. Ce qui participe à la prévention de certains cancers de la peau. La caféine est surtout connue pour ses vertus protectrices. En effet, il a été démontré que 2 tasses de café par jour diminuent le risque de cirrhose jusqu’à 40%.

À noter que la consommation démesurée de la caféine nuit à la santé, entre autres parce qu’elle crée un phénomène d’accoutumance.

Quels sont les méfaits de la caféine sur la santé ?

Les louanges adressées à la caféine peuvent rapidement tourner au vinaigre si l’on ne sait pas modérer sa consommation. Le panel de ses inconvénients est large, entraînant des effets nocifs sur la santé physique et l’état psychologique.

Quelques minutes après l’assimilation par l’organisme, la caféine arrive dans sang pour ne s’estomper qu’après un laps de temps de 11heures. L’effet de coup de boost que l’on ressent est généralement justifié par la poussée d’adrénaline qu’elle procure à laquelle notre organisme veut se débarrasser de cette substance alcaloïde considérée comme poison pour le corps.

La caféine agit en bloquant certains récepteurs de l’adénosine, entravant ainsi l’endormissement. Elle a donc un effet perturbant sur la durée et la qualité du sommeil. L’adénosine joue un rôle important dans le métabolisme énergétique et la transmission du message hormonal. Elle a pour vocation de préparer le corps à s’endormir. Par ailleurs, elle réduit le bavardage entre les cellules nerveuses tout en améliorant la circulation d’oxygène. En l’absence de l’adénosine, notre cerveau reste toujours en activité, permettant de nous maintenir plus alerte. La recommandation est d’éviter le café au moins six heures avant d’aller se coucher.

Maux de tête

Même si la caféine est préconisée pour soulager les migraines occasionnelles, son abus peut entraîner de maux de tête sévères. Cela se produit plus particulièrement si le consommateur arrête soudainement d’en prendre, une privation à laquelle le système nerveux ressent comme un sevrage brutal.  Dans le cas contraire, lorsqu’on n’est pas habitué à prendre du café par exemple, l’effet stimulant de la caféine peut provoquer une migraine.

La perte de vitamine hydrosolubles en cas d’excès

Etant un coupe-faim naturel, la caféine agit comme un diurétique, c’est-à-dire qu’elle stimule la sécrétion d’urine. Cette augmentation du débit urinaire provoque principalement une perte d’eau, causant ainsi une perte de poids et favorise la déshydratation. En cas d’excès, la caféine peut entraîner la perte de vitamines hydrosolubles comme les vitamines B et vitamine C. Ou autrement dit, des minéraux comme fer, calcium, magnésium, zinc… essentiels pour rester en bonne santé.  Cela peut altérer le bon fonctionnement des reins.

La caféine et la pression artérielle ne font pas bon ménage. Même à faible quantité, la café ou autre boisson à base de caféine peut  faire monter la pression sanguine dans les artères. Cela va effectivement détériorer leur souplesse conduisant à long terme à l’apparition d’une hypertension. Cette dernière est un facteur de risque d’accident vasculaire cérébral et de thrombose.

Dans  ce sens, il faut toujours respecter la bonne dose de caféine recommandée par jour selon l’âge, le sexe et l’état de santé. Realmix propose dans sa boisson énergisante une quantité modérée de caféine adaptée aux consommateurs.